7, Rue du 19 Mars 1962, 59224 Thiant - Mobile : 06 75 11 12 03
06 75 11 12 03
A la rencontre
de Julien WATTEAU
Votre Kiné !
Des Questions
    Un professionnel de la sante de proximite !
    Kinésithérapie
    Ostéopathie
    Tarifs
    Santé au fonctionnel

    Santé au fonctionnel

    Consulter le bon acteur de santé est déjà mieux se soigner !

    Pour y voir plus clair, nous pouvons dégrossir les choses en considérant deux aspects de la prise en charge de la santé : la santé organique et la santé fonctionnelle.


    La santé organique est celle de la médecine générale : qui porte un regard d’abord diagnostic, mais en particulier biochimique. Ainsi le traitement se fera par médicaments sur des lésions organiques : les tissus sont abîmés dans leur chair.

    Ensuite, il y a la santé fonctionnelle, celle des kinésithérapeute-ostéopathes qui portent un regard biomécanique sur la santé.
    Les tissus sont en souffrance mais pas encore abîmés ! Il est encore temps de les soulager pour qu’ils puissent bien remplir leur fonction et arrêtent de vous faire mal.

    La kinésithérapie et l’ostéopathie sont complémentaires mais chacune reste spécifique. Elles forment ensemble la santé que l’on pourra appeler la santé fonctionnelle.

    La kinésithérapie a pour champ propre la rééducation. Elle ne s’intéresse qu’aux raideurs de l’appareil locomoteur : les os, les articulations, les muscles. Elle va donc vous rendre plus souple, voire plus tonique s’il y a des exercices.

    Alors que l’ostéopathie a pour but d’équilibrer le corps, de réharmoniser les tensions. De plus, elle va mettre en rapport l’appareil locomoteur en interaction avec les viscères et la sphère crânienne par le tissu conjonctif ! Tous les tissus du corps vont être travaillés en harmonie.

    Ainsi quand vous souffrez de douleurs, n’oubliez pas qu’il n’y a pas que les médicaments (anti-inflammatoires, antalgiques …) mais qu’une raison mécanique peut être la cause de vos maux !

    Prenons l’exemple d’une tendinite : une articulation désaxée entraine une surcharge de travail du tendon qui fini par s’inflammer. Dans ce cas la prise d’anti-inflammatoire est insuffisante et la douleur réapparaîtra dès la fin du traitement médical. Cependant si on lève le blocage mécanique, le tendon ne travaillera plus en surcharge et l’inflammation disparaitra.
    Si l’inflammation est présente depuis longtemps, elle aura alors abîmé le tendon : il faudra alors continuer les anti-inflammatoires et faire de la kinésithérapie pour redonner au tendon sa souplesse d’origine en libérant ses adhérences.

    Déontologie
    Votre kinésithérapeute- ostéopathe adapte ses techniques en fonction du patient, de son âge et dans le respect d'éventuelles contre indications médicales.